Mon grand-père a vécu 60 ans à Casablanca. La guerre en Tunisie du côté des Italiens, les travaux forcés comme prisonnier, la fuite dans un train pour Casablanca, le retour au Maroc alors que la guerre est finie, l’atelier de mécanique toujours sur pied.

Mon père a grandi à Casablanca. Le cinéma où il allait avec son Solex, la rue où il jouait aux billes, sa maison d’enfance, son lit dans le couloir de l’appartement sombre, les figues de Barbarie du coin de la rue qu’il aimait tant.

Ma grand-mère est morte à Casablanca. Une tombe qui reste l’unique trace tangible du passage de ma famille.

J’ai voulu mettre des images sur des noms exotiques: les Roches Noires, le cabanon de la plage, le lycée Lyautey, l’atelier de mécanique de la rue saint-Savin et le boulevard de la résistance.

Les traces de ma famille à Casablanca signifient: Ils ont existé.

Lieu de l’exposition:
Galerie Humanit’Art
Rue du Diorama 14
1205 Genève

Horaires de l’exposition:
- vendredi 29 avril de 10h à 21h
- samedi 30 avril de 9h à 19h
- dimanche 1er mai de 9h à 18h

Photos: Marie-Pierre Cravedi

Galerie

Autres activités

Inscrivez-vous à notre lettre d'information!